Skip to content

Content Header

SOUS LES PAVES

SOUS LES PAVES published on 2 commentaires sur SOUS LES PAVES

Un petit dessin pour illustrer ma chronique 7BD sur « WONDER » de François Bégaudeau et Elodie Durand paru chez Delcourt.

SOUS LES PAVES : – Ben non, Renée, y a pas de plage. C’est plutôt un égout. – Et ça sent pas bon.

Share Button

STATUT DE PIERRE

STATUT DE PIERRE published on Aucun commentaire sur STATUT DE PIERRE

STATUT DE PIERRE : – vous n’avez jamais envisagé le statut d’indépendant ? – ça dépend – Je serais un dépendant de qui ?

Share Button

RACCOURCI

RACCOURCI published on Aucun commentaire sur RACCOURCI

RACCOURCI : – Hé vieux ! – snif – Ça a pas l’air d’aller. Qu’est-ce qui se passe ? – fff – Je pensais qu’on avait supprimé la guillotine.

Share Button

SUPER POUR VOIR

SUPER POUR VOIR published on Aucun commentaire sur SUPER POUR VOIR

Un petit dessin pour illustrer ma chronique 7BD sur le dernier tome de « BAD ASS » de Herik Hanna et Bruno Bessadi paru chez Delcourt, mettant en scène Dead End et son super-pouvoir :  une chance insolente !

SUPER POUR VOIR : – Incroyable Dead End ! Avec la chance comme super-pouvoir, fini le chômage !  (CDI FEVER)

Share Button

ZEDA PARLE DE… PROTAGONISTE (AGAIN)

ZEDA PARLE DE… PROTAGONISTE (AGAIN) published on Aucun commentaire sur ZEDA PARLE DE… PROTAGONISTE (AGAIN)

Nouvel épisode de la rubrique mensuelle de Zéda chez Avoir A Lire. Aujourd’hui, notre héros continue à explorer la notion de protagoniste.

Le moment de retourner lire « ZEDA PARLE DE… PROTAGONISTE« .

Hé oui, rappelez-vous « ZEDA PARLE DE… L’OBJECTIF » et « ZEDA PARLE DE… L’OBJECTIF (AGAIN)« !

Vous pouvez aussi retrouver cette rubrique sur A Voir A Lire, où Zéda intervient tous les mois !

ZEDA PARLE DE… PROTAGONISTE (AGAIN) : – Le mois dernier, on était arrivé à une drôle de définition du protagoniste. (PROTAGONISTE (n.m.) : Acteur qui joue la partie d’un rôle dramatique correspondant aux paroles que doit dire sur scène l’acteur, partie qui vient en tête par l’importance, la valeur, qui est lus remarquable que les autres. – Un problème, c’est de définir le protagoniste par rapport à l’acteur et non à son personnage dans le récit. – Et puis, les critères sont subjectifs. « la valeur, l’importance », « plus remarquable ». Comment définir cela de manière objective ? – Aussi, j’ai mis le petit robert de côté pour m’appuyer sur un autre livre. – La Dramaturgie d’Yves Lavandier ! – Certes, depuis, il y a eu pléthore de livres sur la dramaturgie. Mais celui-ci contient un petit lexique fort intéressant où l’on découvre la définition suivante : – tadadaaaa ! (PROTAGONISTE :Personne d’une œuvre dramatique qui vit le pus de conflit sur l’ensemble de l’œuvre – Mais je vous vois venir, vous vous demandez « Comment il définit le conflit ? » – Hop, Lavandier répond : « Situation créée par l’opposition entre un objectif et un obstacle et génératrice d’émotions pour celui qui la vit » – L’objectif, on en a déjà parlé. – Et l’obstacle, d’après Lavandier, c’est ce qui s’oppose au protagoniste. Ce qui l’empêche d’atteindre son objectif. On en parlera peut-être une autre fois. – On y voit plus clair et les possibilités sont vastes. Plusieurs personnages peuvent être le protagoniste d’une même histoire ou… (toc toc) – Un personnage peut être protagoniste, puis changer de casquette et devenir adversaire, mentor ou autre. (hiiiin) – IL A FINI DE JOUER AVEC SES COUVRE-CHEFS ! AU BOULOT ! – (SLAM) Moi, je suis le personnage principal de mes aventures, mais en suis-je le protagoniste ?  

Share Button

L’ÉPICE Y EST !

L’ÉPICE Y EST ! published on Aucun commentaire sur L’ÉPICE Y EST !

L’ÉPICE Y EST ! : – Ils disent cinq fruits et légumes par jour. – Avec mes quatre fraises et mes cinq haricots, je risque l’obésité, tu crois ? (grat grat)

Share Button

Primary Sidebar