Skip to content

Document Header

Content Header

ESCALE

ESCALE published on Aucun commentaire sur ESCALE

Un petit strip pour illustrer mon édito 7BD sur le thème du voyage !

ESCALE : – Profiter de la terre ferme entre deux naufrages… – J’ai hâte.

Share Button

LE MAL A DIT

LE MAL A DIT published on Aucun commentaire sur LE MAL A DIT

Faisant suite à “POSE DEJEUNER”, la sage “Si, con fine” de Zéda continue aujourd’hui avec ce nouveau strip.

Et la nouvelle saga de notre héros se conclut avec un petit épilogue lundi prochain !

LE MAL A DIT : –  Alors, pas trop dure cette journée découverte ? – C’est fou. Faut être partout ! – oui, entre les réductions de personnels, les confinés et les collègues malades, c’est dur de tout gérer en effectif réduit. – Les collègues malades ? – Oui, l’hôpital, c’est le meilleur endroit pour attraper le virus. Mais bon, on est vite pris en charge du coup !

Share Button

LOST HIS WAY

LOST HIS WAY published on Aucun commentaire sur LOST HIS WAY

Un petit dessin pour illustrer ma chronique 7BD sur “EMMA G. WILDFORD” de Zifrou et Edith paru chez Soleil.

LOST HIS WAY : – Je dois retrouver Roald ! – Roald ? – Ah, Road ! La route ! C’est pas compliqué, y en a une juste devant chez vous !

Share Button

POSE DÉJEUNER

POSE DÉJEUNER published on Aucun commentaire sur POSE DÉJEUNER

Zéda continue sa saga “Si, con fine” avec cette histoire courte qui fait suite à la longue “EMERGENCY GROOM” !

La suite de cette saga au long cours dès lundi prochain avec “LE MAL A DIT” ! !

POSE DÉJEUNER : – Faisons la pause déj’. tu as ton repas ? – Ben, on va pas à la cantine ? – Mais tout le personnel non médical est confiné. Y a pas de service cantine. Chacun prépare son repas. On t’a pas dit ?

Share Button

ZEDA PARLE DE… L’ANNÉE DE LA BD

ZEDA PARLE DE… L’ANNÉE DE LA BD published on Aucun commentaire sur ZEDA PARLE DE… L’ANNÉE DE LA BD

Dans cette chronique dessinée prépubliée sur A VOIR A LIRE, Zéda se penchait sur l’année de la BD.

Vous pouvez retrouver les anciennes chroniques dessinées de Zéda sur A VOIR A LIRE !

ZEDA PARLE DE… L’ANNÉE DE LA BD : – Hé oui, 2020 c’est l’année de la BD. – Y a y avoir des expos, des rencontres, et des tas d’événements autour de la BD. (TOC TOC) – Bien sûr avec A VOIR A LIRE, on va vous tenir au courant de tout ça. (hiiiiin) (PLANNING ANNÉE DE LA BD) – Tenez. – ? (scriiitch) (URSSAF dû 925€ OK !) – Attendez ! – Mince, j’ai pas pu le rattraper ! Pourquoi l’URSSAF me réclame ça ? Y a pas d’explications. – Avant, les AGESSA géraient les charges sociales des auteurs. Depuis décembre 2019, c’est l’URSSAF. Faut ouvrir un compte chez eux, mais c’est compliqué. (toc toc) – Sur le net, ils expliquent que cet appel à paiement est tombé sur plein d’auteurs de BD sans explications. Mais moi, je suis juste rédacteur ! (hiiiin) – QU’EST-CE QU’IL A A FIXER CE PAPIER COMME CA ? ! – Ben, j’ai reçu ça de l’URSSAF. – Et plein d’autres auteurs l’ont reçu aussi. 925€ quand même. – C’EST HONTEUX ! LES AUTEURS DEVRAIENT PAS ÊTRE TRAITES COMME CA ! – ON LANCE UNE CAMPAGNE D’INFORMATION AUPRÈS DU PUBLIC ! – euh ok – Ben pour l’année de la BD, L’URSSAF a marqué le coup ! (a voir a lire / PLANNING ANNÉE DE LA BD)

Share Button

EMERGENCY GROOM

EMERGENCY GROOM published on Aucun commentaire sur EMERGENCY GROOM

Et voici la suite de la saga “SI, CON FINE” de notre héros avec une longue histoire pleine d’action faisant suite à “DURE HABILITE” paru la semaine dernière.

La suite de cette saga qui redescend tout en douceur dès lundi prochain avec “POSE DÉJEUNER”.

EMERGENCY GROOM : – Les gants, le masque, je suis prêt pour ma journée découverte métier. – Bien (UUUUUUUUUU) – les ambulances, c’est parti – Faut récupérer les patients. (UUUUU) – Deux nouvelles victimes de l’épidémie. – tout droit – fff fff – Allez, on a un autre patient à récupérer. – ok – Je m’occupe de ces deux cas. – fff fff (REA) – Détresse respiratoire profonde. – Moi aussi. fff fff – Hé, garde ton masque ! – Le 12 et le 8vpont mieux. On les réveille. Récupérez les deux places pour les nouveaux cas. On est short en lit. – Fonce à la réserve et ramène deux bouteilles de l’armoire réa, vite ! Ils vont en avoir besoin. – fff fff (RÉSERVE) – Au moins, c’est bien indiqué (PRODUIT REA) – fff fff – Fallait en prendre deux. – Mais y en a plus. fff – Suis-moi, faut le signaler, vite. – fff fff – LIVRAISON ! – Livraison ? Sauvé ! – Hé ! – Viens vérifier ce qu’il y a dedans. (BOUM) – Signez ici. – fff outch – Merci. Au revoir. – Cool, des masques. fff fff – bon,je vais prévenir pour les produits réa. Toi, tu surveilles les masques. – ok mais pourquoi ? fff – Parce que des voleurs viennent nous les chiper pour le marché noir. Hé bien… – maaaasque – Euh…Calmons-nous… – maaasque – maaasque – J’ai trouvé une solution de dernière minute pour les produits réa. On va en avoir. Mais… – Vite, évacue les caisses de masque. – maaasque – maaaaasque – VADE RETRO VOLEURS ! Priorité au personnel médical ! Dégagez ! – vite – aarg – raaa – Vite, à la réserve ! – fff – vite ! – fff – Vite, en réa. Avec un peu de chance… – fff fff – Ton pote de l’officine nous a déposé quelques produits réa. – fff – docteur, les produits pour les deux patients. – Super, on y va. – fff (UUUUU) – Range le reste dans la réserve. Je vais accueillir les nouveaux patients. – fff ok (UUUUUU) – fff fff (UUUUUUU) – Mince, on revient à juste une bouteille. fff (Hiiiiiiinn) – ? (hiiiin) – maaasque – vite (CLAC) – maaasque – geeeeel – maaaasque – La formule, c’était quoi ? – VADE RETRO VOLEURS – Ouf, ils sont partis. – On a besoin d’aide. – Faut bouger les patients réveillés pour faire de la place. – fff fff – On va les déplacer dans le couloir pour l’instant. – fff – On pourrait les mettre dans un autre service ? fff fff – tu sais, c’est pas parce qu’y a une épidémie que les gens font moins d’AVC, de cancer ou d’appendicite. (KLANG) – ? – ? – Qu’est-ce qui se passe ? – Plus d’électricité ! – Je connais ça, c’est la facture qui a pas dû être payée. – Faut voir le comptable. – Il est en télétravail à cause du confinement mis en place pour limiter la contamination de l’épidémie. Appelons-le. – C’est grave cette coupure. – Toutes nos machines sont électriques. Nos patients sont en danger. – Notre comptable était âgé. Beaucoup de pression avec cette situation de crise. il a fait un AVC chez lui. Personne l’a su. – Et le groupe électrogène de secours. – Il marche sur secteur. – J’appelle EDF ! – Je m’occupe des patients. – C’est l’hôpital Saint-Eloi, faut nous remettre l’électricité très rapidement. – non. – Des vies sont en jeu. Vous devez nous aider ! – Dans ce cas… – Dès que vous aurez réglé le problème de vos impayés, nous rétablirons le courant immédiatement. – MAIS C’EST PAS POSSIBLE ! – Ben si. – maaaasque – ? – Écoute, les factures impayées, je connais.Je prends le relais. Protège la réserve. – maaasque – ok – HE VOUS ! – allo – oui – Si on met en place un échéancier avec un premier paiement, vous pourriez rétablir le courant. – Il faut payer. – Et ben si on avait l’électricité, on pourrait vous faire u paiement en ligne, et ça immédiatement. – attendez – KLANG – merci – voilà – Comment t’as fait ? – Faut faire un paiement en ligne tout de suite. – Je préviens la direction.Bravo ! – Bien joué. – J’ai pas de mérite, les impayés, ça m’arrive souvent. – Et pour la réserve, ça s’est bien passé. – J’ai activé le code de la porte quand le courant est revenu. – C’est pas pratique pour nous mais on perd trop de matériel et de temps avec ces voleurs. – Je comprends. – Viens on va prendre l’air. – Ça s’est un peu calmé. – Toujours entre deux vagues… (UUUUU) – Prêt pour un deuxième round. – Si je peux aider…

Share Button

Primary Sidebar