Skip to content

Document Header

Content Header

L’OR FAIT L’INATTENTION

L’OR FAIT L’INATTENTION published on Aucun commentaire sur L’OR FAIT L’INATTENTION

Et voilà le conte de Noël de Zéda de cette année. Une histoire longue en deux parties à partager avec tous ceux qui comptent pour vous.

La suite de cette histoire de Noël dans “L’OR FAIT L’INTERÊT” !

L’OR FAIT L’INATTENTION : ORPHELINS PARISIENS (ding dong) – bonjour – Bonjour messieurs. Qu’est-ce qui vous amène chez nous ? – La mairie nous envoie pour nettoyer votre orphelinat. – cool d’être utile – Ah… C’est un peu tard. – Mais pourquoi vous dites ça ? On est à l’heure. – Ca fait des mois que j’ai fait la demande. Et l’orphelinat va fermer à la rentrée de janvier. Enfin bon, suivez-moi… – Je vous fais visiter les lieux. On est une petite structure avec douze enfants. On tenait grâce aux subventions et aux dons. – Le gouvernement réduit les subventions. Avec la crise sanitaire, on reçoit moins de dons. vous avez vu l’accueil. (joyeux Noël) – Regarde leur micro-sapin ! – dur – La maison est trop vieille. On ne tient plus. voici la chambre des filles.Celle des garçons est en face. attention en nettoyant sous les lits, ils ont leur jardins secrets. – Les sanitaires sont au bout du couloir. – Mais où vont aller les enfants ? – Ils vont être répartis dans des orphelinats de plus grande capacité. C’est le plus triste. Ils vont perdre encore une famille. Et même pas pour en trouver une vraie. – La salle de jeux. Attention aux jouets en nettoyant. – Et le personnel ? – et ben… – Redescendons visiter le rez-de-chaussée. Mes collègues sont en bas, je vais vous les présenter. – Et où allez-vous travailler après ? – Oh, on va nous pousser gentiment vers la pré-retraite. – Il n’y a pas de recours ? – Non, j’ai tout tenté pour que les enfants restent ensemble. En vain. Le réfectoire… – sobre – Et voilà les cuisines et Marité, notre diététicienne-cuisinière-infirmière. Ces messieurs du nettoyage déjeuneront ici. – bonjour la compagnie – Moi, je gère le centre et je suis aussi pédiatre. Je vais vous montrer la salle de classe et d’activités, en face du réfectoire. – Les enfants sont en cours avec Julie, notre pédopsychiatre-institutrice-puéricultrice. regardez-les. – fais voir – Alia, à toi de commencer à nous lire le conte du jour – Le ch… chat… – Ils sont adorables, vous les verrez au déjeuner. Il reste nos trois chambres à Julie, Marité et moi. Je vous laisse travailler. – ok, c’est parti ! – c’est dur pour eux – j’me sens moins utile du coup – ça passe vite – merci – Venez, c’est l’heure du déjeuner. (ting) – Je m’appelle Milos – salut – Balayer, c’est ton métier ? – oui – pfff – Gratin de courgettes pour tout le monde. – Merci Marité, rejoignez-nous. – Nous avons la chance de partager un bon repas ensemble. Alors remercions notre étoile. Demain est encore loin. – Tu restes longtemps ? – Le temps de nettoyer la maison. Demain, tout sera propre pour Noël, tu es contente. – Y a le repas de Noël demain. Moi, je veux pas de Noël cette année. – Mais pourquoi ? – C’est notre dernier Noël ensemble. Après y en a plus. Et j’veux pas. – Justement, il faut en profiter à fond de ce Noël.Pour accumuler un max de beaux moments avec les autres. – snif – Est-ce qu’il y a un temps de jeu dans la journée ? – Oui, après la sieste. – ch’nif – Les enfants, après la sieste, on jouera tous ensemble ! – OUAIS ! – ? – C’est chouette mais, on va jouer à quoi ? – Ben, à notre jeu fétiche ! – yes – c’est quoi ? – Merci de votre participation. – c’est normal. – bon, je m’occupe de la plonge. – Attendez, on est là pour assurer le nettoyage, on va donc s’occuper de la vaisselle pendant la sieste. – bien vu – J’entends des rires de mon bureau. – La sieste est terminée. Les enfants jouent avec les employés de la mairie. – HI HI – HA HA – HO HO – HE HE – Dommage qu’on ne les ait pas connus plus tôt. – En position – prête !  – presque – Allez, on rejoint les autres ! Décollaaaage ! !  – HA HA – HI HI – Et 3 ! – Le train aérien va partir – OUAIIIISS ! ! ! – Qui roule sur le ballon ? – moi – fin des jeux les enfants, on va faire une autre activité. – déjà ? (ting) – c’était bien – là, on a été utile – Ben, on a fini./On espère que ça s’arrangera pour vous. – Vraiment, merci pour tout. – Ils auront un meilleur Noël demain. – Oui, mais c’est pas grand-chose. – HEHO ! – ? – ? – MERCI, JOYEUX NOËL ! (ORPHELINS PARISIENS) – Tu te tracasses pour ces orphelins ? – Oui, j’aurais voulu juste faire un petit truc pour demain. T’aurais vu ce micro-sapin pour douze enfants… – On leur amène un sapin ? – ? – regarde là-bas, dans la cour en face ! Encore mieux. – Ce sera Noël Lagardère ! Tu nous aideras ? – bien sûr – Oui, j’ai un plan pour le Noël des orphelins.Prévois une échelle. J’t’explique… – c’est parti – Ma famille nous rejoint là-bas (ding dong) ORPHELINS PARISIENS – bonjour – bonjour.C’est gentil de passer. Mais pourquoi ces échelles ? – On a un super cadeau de Noël pour les enfants, mais il faudrait passer la soirée dehors. C’est possible ? – Normalement, j’évite./Mais je vous ai vus avec les enfants. J’ai confiance. On va bien couvrir tout le monde et prévoir à manger. – C’est des boules de Noël ? – oui – C’est à manger ? – oui – C’est une surprise ? – oui – Vous savez où on va ? – non – chut…On attend d’être tous là et l’aventure commence ! – ? – nous voilà – mes chéries – on est tous là – smack – on va monter – oh – je te tiens – à moi – bravo – han – je l’ai fait – super – et après ? – C’est mon premier Noël en extérieur. – Et le meilleur reste à venir – La dernière est passée. – On continue. – Regardez les enfants. Si le sapin ne vient pas à vous alors… – Venez au sapin – OOOOOOHHH ! ! – comment… – Je vois ce sapin de ma fenêtre. Alors on a pensé à vous et à Paul Féval. Enfin, dans l’idée quoi. Le voisin du rez-de-chaussée qui donne sur la cour nous laisse brancher nos guirlandes. – Les enfants, à vous de décorer le sapin. – YOUPI – merci… – C’est mon plus beau Noël ! – Mais si les guirlandes marchent, je peux aussi brancher la machine à hot-dog. – je vous montre – c’est beau – hi hi – cronch – oooh – gii – moi – Pour qui le bon hot-dog tout chaud ? – JOYEUX NOËL A TOUS !

Share Button

POUR L’APPEAU

POUR L’APPEAU published on Aucun commentaire sur POUR L’APPEAU

Un petit dessin pour illustrer ma chronique 7BD sur “POUR LA PEAU” De Sandrine Saint-Marc et Zac Deloupy paru chez Delcourt.

POUR L’APPEAU : – Gabriel, Mathilde, j’ai pas bien saisi votre histoire. C’est pour l’appeau de qui ?

Share Button

TERRE A TERRE

TERRE A TERRE published on Aucun commentaire sur TERRE A TERRE

TERRE A TERRE : Terre ! – ?

Share Button

LE PETIT CONSEIL PAS SECRET

LE PETIT CONSEIL PAS SECRET published on Aucun commentaire sur LE PETIT CONSEIL PAS SECRET

Un petit dessin pour illustrer ma chronique 7BD sur “LES PETITES CARTES SECRÈTES” de Anaïs Vachez et Cyrielle paru chez Delcourt.

LE PETIT CONSEIL PAS SECRET : – Tom, Lili, pour que vos parents se remettent ensemble, pourquoi vous allez pas en parler avec eux ?

Share Button

ZEDA PARLE DE… DECONFINEMENT

ZEDA PARLE DE… DECONFINEMENT published on Aucun commentaire sur ZEDA PARLE DE… DECONFINEMENT

Et voici la nouvelle chronique dessinée de notre héros publiée en avant-première sur A VOIR A LIRE ce mois-ci !

Vous pouvez retrouver les autres chroniques dessinées de Zéda sur A VOIR A LIRE ! ZEDA PARLE DE… CONFINEMENT : – Avec le déconfinement, j’ai pu revenir chez A VOIR A LIRE pour reprendre le travail. – Et oui, tout reprend ou presque. Les écoles sont en partie ouvertes mais les classes à distance continuent. Les parcs et jardins sont fermés. On peut reprendre un bol d’air mais seulement dans la rue où les voitures recommencent à circuler. – Les magasins autre que première nécessité réouvrent. On peut à nouveau acheter des choses dont on n’a pas besoin. Et bien sur les gestes barrière continuent. (TOC TOC) – J’ai oublié un truc (grat grat / hiiiiinnn) – Y VA SE REMETTRE AU BOULOT APRÈS SES DEUX MOIS DE VACANCES !  – Ah oui, on peut se faire enguirlander à nouveau par son patron. (SLAM) – Bon, s’ils disent que c’est mieux comme ça. (DECONFINEMENT : LA VIE REPREND / a voir a lire)

Share Button

JEANNE Y SERT

JEANNE Y SERT published on Aucun commentaire sur JEANNE Y SERT

Un petit dessin pour illustrer ma chronique 7BD sur “JOUR J, T34:LE DIEU VERT” par Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Lajos Farkas chez Delcourt.

JEANNE Y SERT : – Mais Jeanne, si vous partez en Espagne et en Afrique, comment vous allez bouter les Anglais hors de France ?

Share Button

Primary Sidebar