Skip to content

Document Header

Content Header

REALITY

REALITY published on 2 commentaires sur REALITY

Huitième et dernier épisode de “BEAU BOWIE”, la saga de l’été de Zéda. vous pouvez relire l’épisode précédent “AS THE WORLD FALLS DOWN” pour vous remettre dans le bain !

Ici se termine cette folle nuit pour Zéda. vous pourrez le retrouver dès vendredi dans de nouvelles aventures, strips et dessins pour démarrer cette onzième saison !

REALITY : – On a réuni tous les cœurs des différents avatars de Bowie ? – exact – Mais il se passe rien ? – Ben… Non. – Bizarre. – Y a un endroit où aller ? Une chose à faire ? – Une chanson? Une danse ? Une formule ? – Non, on les réunit et le tour est joué… Normalement. – Faut peut-être les brancher ? – Je sais. – ? – ah ! – Il manque ton cœur Nathan ! – mais oui – J’aurais voulu rester un peu. voir ce qui allait se passer. – C’est sûr. – Je comprends Nathan mais… – Sans toi, Bowie sera jamais Bowie. Et sans Bowie, tu seras jamais complètement toi. Comme pour chacun d’entre vous. – C’est vrai. – Je sais, mais on a vécu de belles aventures. Y pourrait y en avoir d’autres ? – Clair ! – C’était incroyable Nathan mais eux ? Ils ont tous donné leur cœur. Qu’est-ce qu’on fait pour eux ? – ah oui. Pas cool. – tu te souviens la première fois où on s’est vus. – oui, c’était pas loin – On était de parfaits étrangers quand on s’est rencontrés. – My poor soul – All bruised passivity All your regrets – ride rough-shod over me – I’m so glad that – We were strangers When we meet – Strangers when we meet – merci Nathan – David Bowie ! – !Bonjour. – ouaouh – Merci pour ton aide. Nous te sommes tous très reconnaissants. – Et moi ? – Merci aussi. Jareth pense à toi. – Ah cool. – Et maintenant ? – Oh, je vais reprendre ma route. Je voulais aller vérifier quelque chose. – Quoi donc ? – Is there life on… – Maaaaaaaaars – Au revoir – Et toi, qu’est-ce que tu vas faire ? – Je pars à Londres. Ils m’engageront peut-être pour tourner dans un Harry Potter. – Prends soin de toi. – salut – Ben plus qu’à rentrer. – Avec un peu de chance, j’aurais le premier métro. – C’est drôle à dire mais… – Je me sens moins seul.

Share Button

AS THE WORLD FALLS DOWN

AS THE WORLD FALLS DOWN published on Un commentaire sur AS THE WORLD FALLS DOWN

Et hop, voilà le septième et avant-dernier épisode de “BEAU BOWIE”, la saga de l’été de Zéda. Vous pourrez relire l’épisode précédent “LETTER TO HERMIONE” pour vous remettre dans le bain.

Et vous pouvez lire dès maintenant la conclusion de cette aventure dans le huitième et dernier épisode “REALITY”.

AS THE WORLD FALLS DOWN : – C’est plus long qu’à l’aller. – GRRRR – Les créatures de la nuit. rebroussons chemin. – ok – GRRRR – elles sont là aussi – cernés – GRRRR – Vous êtes mes prisonniers, suivez-moi ! – Elles parlent ? – GRRR – Elles non mais moi oui. – ? – GRRR – C’est quoi ce ouistiti à capuche. – J’en sais rien, mais suivons-le. On saura qui est derrière tout ça. – GRRR – Ok. Et puis c’est pas comme si on avait le choix. – En route – GRRR – C’est pas perdu. – C’est pas gagné non plus. – Par là. – Oh, c’est fini les messes basses avec l’homme à la cigarette. – L’homme à la cigarette, il a un nom ! – Oui, et on le saura super tard dans la série. – ? – ? – Ben oui, l’homme à la cigarette, le mystérieux inconnu dans la série X-Files. – Aucune culture. Bah, laissez tomber, de toute façon, on est arrivé. – Alors ça ! (cata de Paris) – Je pensais pas qu’on était si près des catacombes… (ARRÊTE C’EST ICI L’EMPIRE DE LA MORT) – Par ici – et voilà majesté- bien – mais… – Jareth ? – Surpris de me voir, Nathan ? – Tu contrôles les créatures de la nuit ? – Je les ai domptées. Je devais agir pour protéger les cœurs et sauver l’esprit de Bowie. – Mais c’est ce que je fais. – N’importe quoi ! tu veux les garder pour toi ! – Toi, tu veux les détruire ! – Menteur ! – Voleur ! – Excuse-moi, mais c’est qui le gars au manteau ? – Moi, je protège les cœurs !  – et ben moi je les sauve ! – Mais c’est Jareth, le roi des gobelins. – Ah oui, l’avatar de l’album Labyrinth, la BO du film ! – C’est sûr, c’est pas celui des Blues Brothers ! – Moi, je protège, toi, tu voles ! – Non, moi je sauve, toi, tu détruis ! – humm – Attendez. vous voulez la même chose en fait. tout va bien. – Oui mais moi, je l’ai voulu en premier ! Non, tu m’as copié ! – Laisse tomber. – Ben voyons, voleur d’idées ! – Détourneur d’astuces ! (grat grat) – On n’est pas couché. – ? – Jareth, vous connaissez la Magic Dance ? – Oooooohhh – ? – You remind me the babe – Which babe ? – The babe with the power of Voodoo – Who do ? – You do – Do what ? – remind me the babe – Dance magic dance – Dance Magic Dance – Put that baby’s spell on me – Jump magic jump – Jump magic jump – Put that magic jump on me – Slap that Baby – Make him free – Merci Jareth – Quelle tête de mule ce Jareth. J’aurais pas pu le convaincre sans toi. – J’ai eu de la chance. – Dites, maintenant que le roi est plus là, qui contrôle les créatures de la nuit ? – SAUVE QUI PEUT – GRRRR – GRRRR – aïe – GRRRR – attendez – j’arrive – magne-toi – GRRRRRRRR – trop tard (FSHHHHH) – kaï kaï kaï – ça va – ouf – C’était quoi ce flash ? – Bonsoir Nathan. – Hours ! – ? – Merci.vous nous avez sauvés. – Tout comme vous avez sauvé ce gobelin inutile. – Inutile ? Hé Ho. – C’est notre grandeur d’âme qui nous permettra de survivre. – Le cœur de Union Jack ! – I should have been wiser kinfd of guy – But I’ll survive your naked eyes – I’ll survive – Merci Hours. – C’était le dernier. – Ok, c’était le dernier. Et maintenant, on fait quoi ?

Share Button

LETTER TO HERMIONE

LETTER TO HERMIONE published on Un commentaire sur LETTER TO HERMIONE

En route pour le sixième épisode de “BEAU BOWIE”, la saga de l’été de Zéda. Si vous avez un trou de mémoire, vous pouvez courir relire l’épisode précédent “STATION TO STATION”.

Pas de panique, allez lire l’avant-dernier épisode “AS THE WORLD FALLS DOWN” !

LETTER TO HERMIONE : – Vous savez qui commande les créatures de la nuit ? – Aucune idée. – Ça fait longtemps qu’on les a pas vues quand même. – Tant mieux. – On est arrivé. – Plus qu’à monter. – Je pensais pas qu’on était si près de la Tour Eiffel. – Euh…Les ascenseurs marchent la nuit ? – C’était trop beau… – allez – fff… fff… Faut que j’arrête… – fff – La cigarette ? – Non, les escaliers. – Et on cherche qui ? – On l’a trouvé. Voici… – Major Tom… – Salut Tom. – So I’m not quite sure what we are supposed to do… – Hé – I’m stepping through the door – And the stars look very different today – olah ! – Planet earth is bluuuuuuuuue – And there’s nothing I can do – Et ben. – Merci les amis. – ? – Voilà autre chose. – Y a pas à dire. – We know Major Tom’s a junkie – On a un problème. – Never did anything out of the blue – ouohoohoh – Tu vas où ? – ? – want an axe to break the ice – C’est pas vrai – CA SUFFIT ! – Les créatures de la nuit veulent nos cœurs, alors on unit nos forces pour se protéger. – Je prends ça. – alors ? – là – my mama said – to get things done – ? – You’d better not mess with Major Tom – my mama said – Calmez-vous Nathan. – grrrr – Laissez-le chanter. – ? – ? – to get things done – Lazarus ? – De l’album Blackstar ? – you better not mess – Et je sais pour les créatures de la nuit. – with Major Tom- bon, au moins, avec toi, on va pouvoir parler. – ? – my mama said – Il va bien ? – ? – to get things done – Il tourne en boucle – You’d better not mess – Qu’est-ce qu’on fait ? – with Major… – Bouclons la boucle. – ? – ? – Look up there I’m in heaven – I’m so high it makes my brain whirl – You know I’ll be free – like a bluebird – merci à vous deux – J’ai pas tout saisi. – Major Tom est revenu plusieurs fois dans les chansons de Bowie, à différentes époques. Il a dû développer plusieurs personnalités pour un même avatar. – Et Lazarus, le dernier avatar, a dû retrouver Major Tom, le premier avatar, pour le guérir. – d’accord – bon, allons-y. – ok – Faut retrouver Hours. – ah…

Share Button

STATION TO STATION

STATION TO STATION published on 2 commentaires sur STATION TO STATION

Et hop, voici “STATION TO STATION”, cinquième épisode de “BEAU BOWIE”, la saga de l’été de Zéda. Vous pouvez relire l’épisode précédent “ALL THE MADMEN” !

La suite tout de suite dans le sixième épisode intitulé “LETTER TO HERMIONE”.

STATION TO STATION : -Je me demandais… – oui – Pourquoi les créatures de la nuit veulent détruire l’esprit de Bowie ? – aucune idée – mais… – bon, en attendant, on est arrivé. – Au musée d’Orsay ? – Vous aviez parlé d’une gare ? – Avant, c’était une gare. – Et on va voir qui ? – Fais le guet. – on va voir un type assez imbuvable. – là (toc toc) – Et voilà ! – Bon sang, qu’est-ce que tu fabriques encore ? – J’expose ma collection d’objets anciens. – Mais vous pouvez pas faire ça ! – pourquoi ? – C’est le symbole d’un parti dictatorial qui a tué des millions de militaires et de civils, hommes, femmes et enfants. – exact – Je sais. Moi, c’est l’esthétique qui m’intéresse. C’est un bel objet hop, au musée d’art. – Y a tellement de beaux objets que l’on peut se permettre de ne pas exposer ailleurs que dans des musées d’histoire ceux qui symbolisent des génocides et des idéaux intolérants. – je vois – there are you – you drive like a demon station to station – the return of the trhin white duke throwing darts in lover’s eye – vous êtes le Thin white Duke, l’avatar des albums de la trilogie berlinoise ? (TSCHOUF) – Oui, c’est moi. – Bon, sinon, t’es au courant que les créatures de la nuit nous pourchassent. – oui – Et je leur donnerai pas mon cœur. ni à elles ni à vous d’ailleurs. SAuf… – sauf ? – Si le monde reconnaît que Hitler était la première rockstar. – Sérieux, Duke, c’est du délire. – Non. Alors, c’est qui la première rockstar ? – Je sais qui est la première rockstar ! – Super. Allez, dis-le ! – C’est Jésus. – C’est n’importe quoi. Prouve-le. – Jésus menait la vie de bohême, les gens se bousculaient pour l’écouter, les autorités le détestaient, on connaît tous une parole de lui, il traînait avec des marginaux, il est mort assassiné jeune, des millions de gens vont sur sa tombe. – bien envoyé – En plus, Hitler aimait pas les marginaux et les autorités lui obéissaient. Juste pour ça, il peut pas être une rockstar. – Tu as raison. tout s’effondre. – Tu as raison, j’ai tout raté. – mais non – j’t’avais dit d’arrêter la coke. – Non ? Prouve-le ! – Votre version de “Wild is the wind” est inoubliable. – you touch me – I hear the sound of mandolin – let the wind blow through your heart – for wild is the wiiiiiiiind – duke, on prendra soin de vous. – ouaip – Je t’avoue, je pensais pas qu’on le convaincrait. Mais, qu’est-ce que tu fabriques ? – J’enlève ça. On le jettera à la poubelle en partant. – voilà ! Et maintenant ? – Retour aux sources.

Share Button

ALL THE MADMEN

ALL THE MADMEN published on 2 commentaires sur ALL THE MADMEN

Et voici le quatrième épisode de “BEAU BOWIE”, la saga de l’été de Zéda, baptisé “ALL THE MADMEN” ! Au cas où, vous pouvez aller relire l’épisode précédent “WE ARE THE DEAD”.

Et hop, vous pouvez enchaîner avec l’épisode suivant “STATION TO STATION” !

ALL THE MADMEN : – Alors, c’est qui le suivant ? – Suis-moi. – Mais va falloir être discret. – A cause des créatures de la nuit ? – Non, à cause de la sécurité. (CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE) – Je pensais pas qu’on était si près de Sainte-Anne. On a marché longtemps ? – On risque surtout de courir si tu fais trop de bruit. – Fais le guet. – Vous êtes trop fort. – Oh, tous les détectives savent aussi crocheter. – C’est par où ? – chuuut – On va contourner le guet. – Elle est stressante cette statue. – C’était pas une statue. – là – Fais le guet – C’est ouvert. – Salut. – Bonsoir Nathan. – Hé, ton ami et moi, on a un peu le même look. – On a peu de temps. Les créatures de la nuit nous pourchassent et veulent nos cœurs. – ah bon – Je sais, vous êtes The Man Who sold the World, l’avatar de l’album du même nom. – Oh, je parlais. – Who knos – Not me – We never lost control – You face to face – with the man who sold the world – Telling lies – Tu tombes bien. – Just telling lies – Union Jack ? – C’est pas un mensonge. Les créatures dde la nuit nous chassent. – De l’album Earthling ? – oui – I’m the Future, I’m tomorrow, I’m the end – Tes créatures peuvent rien contre moi. Du coup, je m’en moque. – mais… – ah bon ? – Attention, Zis is Ze Last Sing to Do. – Save the last dance for me – Catch the last bus with me – give the last kiss to me – It’s the safiest thing to do – It’s… It’s… – Hé ! – And there’s – Something in the air – I’ve danced with you too long – there’s something – in my eye – C’est Hours. – Ah oui, de l’album Hours. – Merci du coup de main, vieux. Faut regrouper nos forces. – Oui, nôtres sont les heures à venir. – Hé, laisse-moi son cœur. – Le temps n’est pas encore passé. – attends – qu’il est zen. – Rappelez-vous, nous sommes tous des âmes nomades. – mais non – Il s’est tiré avec le cœur. – On fait quoi ? – On va chercher les autres. – Venez avec nous. – non – Mais qui va veiller sur vous ? – Ici, je suis plus en sécurité que dehors. – Je comprends. Parfois je me dis que nous aussi on vit dans un monde de fous. – And I’d rather play here with all the madmen – Cause I’m quite content – That they’re as sane as me – zane zane zane – ouvre le chien – Ça, je m’y attendais pas. – merci. – On cherche Hours. Non, on laisse tomber. Il est assez indéchiffrable. – Notre problème va être ailleurs. – Où ça ? – Dans une gare !

Share Button

WE ARE THE DEAD

WE ARE THE DEAD published on Un commentaire sur WE ARE THE DEAD

troisième épisode de “BEAU BOWIE”, la saga de l’été de Zéda, intitulé “WE ARE THE DEAD”. vous pouvez relire l’épisode précédent “ROCK’N ROLL SUICIDE”.

Retrouvez la suite de cette folle saga avec “ALL THE MADMEN”.

WE ARE THE DEAD : – là – GRRRRR – ROARRRR – ARRRRR – Je crois qu’on est bon. – fff – C’est qui le suivant ?  – Je sais. Viens. – Vous êtes sûrs qu’ils nous suivent pas ? – Non, ils sont planqués. – Et voilà le drive-in. – A l’opéra ? (L’homme qui venait d’ailleurs) – J’avais jamais entendu parler d’un Drive-In à l’Opéra. – Ici, on sera peinards. – Bon, au boulot. Et on cherche qui ? – En fait… – OH ! – Vous avez des billets, les resquilleurs. – Je me rends. – sacré Nat – C’est qui l’autre ? – mais… – Il me file un coup de main. – J’adore quand les gens me reconnaissent. – euh… – Vous, avec le cache-œil, je vous connais pas. Mais avec l’éclair, vous êtes Alladin Sane ! – Et pim, mon pote, personne le reconnaît jamais ! – désolé – fff – hé hé – Je suis Halloween Jake, l’avatar de l’album Diamond Dogs, ok ! – ok – bon, les gars, les créatures de la nuit veulent nos coeurs, faut s’unir ! – non – pas d’accord – pfff – Mais pourquoi ? – Comment ils peuvent savoir ? – Parce qu’on est… – Rebel Rebel – Your face is a mess Rebel Rebel – You’ve torn your dress Rebel Rebel – How could they know Hot Tramp – GRRRRR – Les créatures de la nuit ! – Jamais tranquille – Vite ! Fuyez avec nous – pas d’accord – non – – GRRR – vite – Parce que vous êtes des Rebel Rebel ? – non – parce qu’on a… – come out of the garden Baby – Youg Girl, they call them the diamond dogs – Beware of the Diamond Dogs – ouah ouah – OUAH OUAH – On est tranquilles pour un moment. – Et pour nos cœurs, les créatures de la nuit vont pas nous lâcher ! – non – pas d’accord – Si vous continuez comme ça, vous serez au mieux des “cracked actor” ou des “candidate”. – ? – ? – Mais en vous unissant, vous vous transformez pour devenir une “Future Legend” voire des “Jean Genie” ! – This ain’t Rock’n roll – This is genocide – The Jean GEnie – He screams and he brawls – Jean Genie – Let yourself go – Merci à vous deux. – Mais y a plus personne ? – Oui et alors ? Bon, on passe au suivant.

Share Button

Primary Sidebar